0

Rencontre d'Arts Contemporains│Souleymane Konaté, l’art en VRAC à Salies-de-Béarn

Accuiel / Article / Rencontre d'Arts Contemporains│Souleymane Konaté, l’art en VRAC à Salies-de-Béarn
Rencontre d'Arts Contemporains│Souleymane Konaté, l’art en VRAC à Salies-de-Béarn

Rencontre d'Arts Contemporains│Souleymane Konaté, l’art en VRAC à Salies-de-Béarn

Souleymane Konaté, artiste-peintre ivoirien compte parmi les 75 artistes présents à la 13è rencontre des Arts Contemporains à Salies-de-Béarn, à Toulouse, en France. Ces rencontres prévues les 20, 21 et 22 avril 2019, sont présentées sous la forme d’un festival chaque année, le weekend de Pâques, ont lieu dans une ambiance de village artistique d’où le sigle VRAC [Village-Rencontre des Arts Contemporains]. Quatre lettres qui «forment un clin d’œil» à une action éclatée.

Ainsi, «le week-end de Pâques transforme Salies de Béarn en lieu où toutes formes d'art se rencontrent», précisent les organisateurs qui transforment la Cité du sel en galerie d’art où chaque artiste occupe un espace – quartier qui lui permet d’exposer ses œuvres, recevoir et échanger avec ses visiteurs, acheteurs ou autres amateurs d’arts.

Au Vrac, ce sont une quinzaine de ses récentes œuvres qu’expose Souleymane Konaté. Faisant librement son chemin et tissant sa toile, Soul – comme il se fait appeler – est né en 1983 à Bouaké, dans le centre de la Côte d’Ivoire. Après un cursus scolaire au Burkina Faso, il revient à Abidjan où il a exercé le métier de calligraphe. C’est visitant, dans la décennie 2000-2010, les ateliers des peintres Alain Zirignon, Djeka, Aboudia, que le jeune Souleymane amorce sa reconversion. Autodidacte, il s’émancipe de l’influence picturale de ses amis et aînés et trouve dans ses fonds et choix des couleurs, une écriture qui lui est propre.

Sur ce territoire dédié à l’art contemporain, les promoteurs ont prévu en cette 13è édition un circuit touristique. Pour faciliter le parcours aux festivaliers et découvrir la ville, un «petit train» permet de trouver sur le site-village «l’artiste préféré».

Des formes d’arts qui se rencontrent au VRAC, les festivaliers des Pyrénées Atlantiques – éloignés des grands centres urbains où sont habituellement concentrés ce type d’évènements – auront droit à la musique, au cinéma (CinéVrac), la photo, vidéo, peinture, sculpture, céramique, performances artistiques, etc.
Principalement, les 21 et 22 avril, il sera respectivement projeté sur le site les films documentaires «Penché dans le vent » et «Le jeune Picasso».

En rapport avec l’art contemporain, «Penché dans le vent » sorti en salle en juillet 2018, un film du réalisateur allemand Thomas Riedelsheimer, est un voyage créatif de 97 minutes, autour du travail de l’artiste Andy Goldsworthy. Un document qui mène d'Edimbourg à la réserve d'Ibitipoca au Brésil, du sud de la France à la Nouvelle-Angleterre.
Production récente [Février 2019], «Le jeune Picasso» d’une durée de 85 mn, est signé du réalisateur britannique Phil Grabsky. Une exposition à l’écran sur les pièces maitresses de [Pablo] Picasso que pourra visiter le public du VRAC.

En plus de promouvoir et faire découvrir l’art contemporain à un grand public, le Vrac a pour objectif – entre autres –, de «créer une synergie autour de l’art contemporain sur le territoire en associant les structures culturelles associatives et institutionnelles dans le cadre du salon ou de projets ponctuels ».

KS

Lire la suite . . .