0

Les «Hallucinés de l’Arrière Monde», Par Williams BROWN

Accuiel / Article / Les «Hallucinés de l’Arrière Monde», Par Williams BROWN
Les «Hallucinés de l’Arrière Monde», Par Williams BROWN

Les «Hallucinés de l’Arrière Monde», Par Williams BROWN

Comme pour donner une suite à Zapata, sa dernière exposition personnelle. Le céramiste Williams Brown revient pour sa troisième exposition personnelle avec les « Hallucinés de l’Arrière Monde » Un fragment de l’œuvre du philosophe allemand Friedrich Nietzsche; Ainsi parlait Zarathoustra.

Pour mémoire, Zapata est le nom de ce jeune garçon, qui au décès de son père se trouve au centre d’intérêt des proches de son géniteur. Pendant les obsèques, il lui est promis protection et affection. Mais, grande est la surprise de Zapata qui après l’enterrement de son géniteur se retrouve tout seul, sous les bâches qui ont abrités les funérailles. Dans un désarroi total, face à son destin. Tout ce beau monde et toutes leurs belles promesses s’étaient évaporés, sans que le jeune orphelin ne s’en aperçoive. Face à ces espérances non comblées, au lieu de se laisser emporter par le désarroi et le découragement. Le petit Zapata reste debout, s’arme de courage et se mit sans relâche à l’ouvrage. Tant et si bien qu’il finit par se réaliser par l’usage de ses dix doigts.

Tout comme Zapata à qui le sort s’impose, et qui devant la solitude qui est la sienne à la perte de son géniteur trouve les ressources en lui-même pour assurer sa destinée. Zarathoustra lui est un homme qui méditait depuis des années sur l’Homme et sa destinée, sur Dieu et la liberté d’être soi. Décide de quitter sa solitude pour partager sa sagesse ainsi acquise avec ses semblables. Un message important à délivrer aux Hommes et plusieurs cadeaux à leur transmettre. Dieu est mort, le dormeur doit se réveiller, se révéler à lui-même et devenir le surhomme qui ne croit qu’en lui pour prendre sa vie en main. Ce qui signifie que le surhomme se présente au début de ainsi parlait Zarathoustra comme une exigence. Plus précisément comme le bout d’un chemin, comme une destination possible qui dépend de la volonté des hommes eux-mêmes.

Huit discours que sont: Des prédicateurs de la mort, De l’ami, De la mort volontaire, De l’enfant et du mariage, De la nouvelle idole, Des hallucinés de l’arrière-monde, Des femmes vieille et jeune, Des mouches de la place publique qui selon lui reflètent le discours global de Nietzsche.
Contrairement aux pièces de l’exposition Zapata qui sont restées dans des couleurs telluriques, plus bruts. Et qui mettait en valeur la technique du colombinage Les pièces produites pour cette exposition sont engobés. Ce qui leur donne cette texture verdâtre et cet aspect lisse plus ouvragé voire plus finies.

Williams Brown, par ailleurs professeur titulaire de céramique à l’Ecole Nationale des Beaux d’Abidjan a exposé ses œuvres à la galerie Koffi Célestin, à la galerie Aniss Production, au Musée des Civilisations d'Abidjan, au Palais de la culture (Abidjan), en Chine et à Hambourg en Allemagne. Il est à deuxième exposition solo à la galerie Houkami Guyzagn.

Errol MIMI

Lire la suite . . .