0

Exposition - Stigm'Art │Lekryst, N'Goye et Zézé prennent leurs quartiers à HOUKAMI Guyzagn - Jusqu'au 28 février 2021

Accuiel / Article / Exposition - Stigm'Art │Lekryst, N'Goye et Zézé prennent leurs quartiers à HOUKAMI Guyzagn - Jusqu'au 28 février 2021
Exposition - Stigm'Art │Lekryst, N'Goye et Zézé prennent leurs quartiers à HOUKAMI Guyzagn - Jusqu'au 28 février 2021

Exposition - Stigm'Art │Lekryst, N'Goye et Zézé prennent leurs quartiers à HOUKAMI Guyzagn - Jusqu'au 28 février 2021

Après une année de disette due à la pandémie à coronavirus qui a occasionné l'arrêt total des activités artistiques- ce à l'instar de bon nombre de corporations du tissu socioéconomique de la Côte d'Ivoire-, l'agence Houkami Guyzagn, dans ce contexte particulier qui contraint au respect des mesures barrières, renoue avec les expositions. Ainsi l'exposition collective intitulée "Stigm'Art" autour du thème : "L'impact de l'art dans la société" réunissant les artistes plasticiens Emmanuel Lekryst, N'Goye et Donatien Zézé se tienne-t-elle du 4 au 28 février 2021.

A l'occasion du vernissage de ladite exposition, jeudi dernier, en début de soirée, Mimi Errol, le commissaire général de toutes les expositions qui se tiennent à la galerie Houkami Guyzagn sise à Abidjan-Cocody, a situé les enjeux de cet évènement et présenté les artistes qui exposent, mais aussi leurs travail et techniques.

Pour lui, cette exposition se tient dans la pure tradition des objectifs que s'est assignés la galerie Houkami Guyzagn : détecter et positionner les talents et éclosion. Il va apprendre que cette exposition est particulière, avec une avancée de taille : il est revenu à un jeune, ami de l'art, en l'occurrence Affi Nézou, d'en assurer la sélection.

Mimi Errol fera savoir que N'Goye, Jean Kouamé N'Goran à l'état civil, par ailleurs lissier et vitrailliste, exprime, à travers ses oeuvres, l'émotion, les joies, les peines et les douleurs vécues au quotidien par et dans les sociétés, qu'il révèle sur des visages. Jeune artiste autodidacte qui a décidé, en 2018, de se consacrer entièrement à sa passion artistique, Emmanuel Lekryst, lui, conscient de son environnement et témoin de son époque, aborde le thème de la jeunesse, frange de la population confrontée à la moralité de la société dans laquelle elle évolue, mais aussi aux valeurs humaines, familiales, amicales et ancestrales. "S'inspirant de sa vie personnelle et de celle des jeunes Africains et du monde, il met en lumière son expérience remplie de peines, de douleurs, de difficultés. Mais aussi de moments de joie, d'amour, de réussite et de prise de conscience", a indiqué Mimi Errol. Pour qui l'expression plastique de l'artiste Donatien Zézé, reconnaissable à première vue, a cette particularité de valoir par elle-même. Reconnaissable par leur texture et leur allure de totem serties de fèves de cacao savamment intégré au support bois, lui-même enrobé par le tapa. "Ce tissu non tissé obtenu à partir d'écorce de bois battu".

A en croire Mimi Errol, l'expression de son installation est un hymne à la gloire des planteurs de Côte d'Ivoire qui, par leur labeur, ont hissé la Côte d'Ivoire au rang de leader mondial des producteurs de cacao. Collage, marouflage et grattage sont les techniques de réalisation utilisées par l'artiste né en 1979 à Niouboua (sous-préfecture de Daloa). Ce dernier, titulaire d'un Diplôme d'études supérieures artistiques (Desa) obtenu aux Beaux-Arts d'Abidjan, excelle dans le style abstrait et semi abstrait, avec comme support de prédilection le tapa (écorce d'arbre africain).

Marcellin Boguy, In Notre Voie

Lire la suite . . .